Retour

LES ORIGINES DE SAURAT


Cette situation, la configuration du terrain et la nature des sols (schistes ou calcaires) expliquent la modestie du village primitif : était-ce vraiment la suite d'une "Villa" gallo-romaine ? Celles-ci sont en général plus étendues et implantées dans des plaines fertiles.

A l'origine paraît-il, le village se situait à proximité du lieu-dit "La gardelle", en gros sur la pente qui tombe de l'extrémité est de la Rouère en direction de Fontane, l'ancien lavoir communal ; des restes de murs, des ferrures trouvées et aussitôt disparues seraient le souvenir d'une église ou chapelle dédiée à Saint Sernin, premier évêque de Toulouse, martyrisé en 250, dont le nom se retouve au début du Moyen-Age dans de nombreuses paroisses. Mais aucune trace d'autres constructions datant de cet âge : VIème, VIIIème, IXème Siècles ? Tant pis pour les archéologues !